« Mallet Finger » ou Doigt en Maillet

Qu’est-ce qu’un Mallet finger ?

Suivi

Le Mallet finger est une pathologie traumatique très fréquente. Elle correspond à une chute de la dernière phalange du doigt et une impossibilité de redresser le bout du doigt. Le Mallet finger est du à la rupture du tendon extenseur qui s’insère sur la dernière phalange. Il fait suite à un traumatisme en flexion forcée de la dernière phalange ce qui entraine un étirement puis la rupture du tendon.


Qui est atteint par le Mallet finger ?

Il survient fréquemment en pratique sportive (ballon…) mais aussi lors de gestes anodins quotidiens (faire son lit…).


Comment diagnostiquer un Mallet finger ?

Le traumatisme est en général non douloureux mais vous allez remarquer la déformation qui est typique.Des radiographies sont nécessaires afin de rechercher une fracture associée.


Comment traiter le Mallet Finger ?

Mallet finger osseux

Le traitement doit permettre une cicatrisation du tendon. Il faut donc que les 2 extrémités du tendon soient maintenues au contact l’une de l’autre, en permanence.

Une attelle immobilise en extension l’articulation de l’extrémité du doigt en laissant libre l’articulation de la racine du doigt. Ce traitement dit « orthopédique » est simple mais contraignant : l’attelle doit être conservée pendant 8 semaines de manière stricte, 24h/24. Elle ne doit jamais être retirée même pour des soins d’hygiène ou parce qu’elle est gênante. La moindre mobilisation en flexion de la dernière phalange peut compromettre la cicatrisation du tendon et donc rendre le traitement inefficace.

Après la période d’immobilisation, l’attelle sera retirée la journée, mais remise la nuit et lors de la pratique d’activités sportives à risque pendant 1 mois.

Immobilisation avec attelle

Le traitement chirurgical est rarement nécessaire mais peut être proposé lorsqu’un gros fragment osseux déplacé est associé à la rupture tendineuse ou en cas d’échec du traitement orthopédique. Plusieurs techniques sont possibles et le chirurgien devra discuter des différentes options thérapeutiques avec vous.


Evolution habituelle

Dans la majorité des cas, l’évolution est favorable avec une récupération quasi-complète de l’extension et de la flexion du doigt. La récupération de la flexion doit se faire de manière progressive sans rééducation afin d’éviter d’abimer la cicatrisation du tendon.


Suivi post opératoire

Vous serez revu(e) en consultation de contrôle à l’IECEM dans les 2 mois qui suivent la mise en place du traitement. La durée d’arrêt de travail dépendra de votre profession.


Risques et complications

Il peut persister une légère chute résiduelle de la dernière phalange mais sans conséquence sur le fonctionnement du doigt. Le traitement chirurgical ne donne pas de meilleurs résultats que le traitement orthopédique.

La récidive survient si l’immobilisation du doigt n’a pas été strictement appliquée.

PRENDRE RDV